lundi 20 avril 2015

Le pastel et l'indigo

La plante appelée le pastel des teinturiers a été cultivée dans tout l'occident pour obtenir le colorant bleu foncé jusqu'au XIIème siècle où l'on a appris à traiter le lapis lazuli pour en faire du bleu outremer, puis jusqu'au XVIe siècle, avant l'arrivée de l’indigotier, arbre d'origine indienne. 


Le pastel est une plante fourragère Isatis tinctoria , considérée même comme envahissante en Amérique, la teinture est obtenue des feuilles. La guède (en occitan) – ou encore waide - est réduite en pâte – pasta en latin. 
Dans le Lauragais (1) les « pastelliers » figuraient parmi les plus grandes fortunes de l'époque et ont laissé de nombreux témoignages, comme les grands hôtels particuliers de Toulouse et ceux, plus modestes, d’Albi. Les coques étaient importées de cette région, appelé alors « pays de cocagne », vers les ports français de Bordeaux, Marseille et Bayonne. L'autre grande région était la Picardie , l'Amiénois en particulier, où la waide était cultivée à la manière du jardinage sur les sols riches à l'est d'Amiens et dans la vallée de la Somme et de ses affluents. La quasi-totalité de la récolte était dirigée sur Amiens et de là exportée en Flandre ou en Angleterre.
Le pastel se cultive dans des terres riches, les terres engraissées autour des maisons, dans les fossés autour des châteaux médiévaux...
L'industrie européenne du pastel disparaît en 1562

Le pigment isatis tinctoria - wikipedia

Il faut en moyenne 2 tonnes de feuilles d’Isatis tinctoria pour produire 2 kg de pigment. Les feuilles étaient broyées dans les moulins à pastel et formaient une pâte ensuite fermentée et séchée et présentée sous la forme de boulettes ou coques – les cocagnes. La fermentation dure environ deux mois, au terme desquels les cocagnes sont écrasées dans un moulin pour obtenir une poudre additionnée d'urine (2) . La pâte, séchée contient l'indigotine, la teinture obtenue par oxydation, et qui est d'une grande stabilité. Le pigment lui est un sous produit de la teinture, on récolte la « fleurée » écume recueillie à la surface des bains de teinture, et qui donne une poudre une fois séchée. La spécificité de ce bleu est qu'il se décline du plus clair jusqu'à un ton très foncé et intense.

Aujourd'hui, on mélange les feuilles à l'eau et la macération permet d'extraire l'idoxyle. La couleur bleue est obtenue par oxydation par oxygénation. Après repos du liquide, le pigment est recueilli au fond de la cuve, puis filtré. Cette culture en effet, comme beaucoup de pigments d'origine naturelle, connait un regain (3)

 
Le "bleu indigo" est aussi  issu d'un petit buisson, l'indigotier des teinturiers, que l'on trouve en Asie tropicale et en Afrique et qui avait supplanté le pastel depuis le XVIe siècle. Pour pouvoir teindre avec de l'indigo, il faut le rendre soluble par réduction en milieu alcalin. On obtient une belle couleur bleue extrêmement solide est appelée "reine des teinturiers", plus uniforme que celle tirée du pastel, c'est sans doute ce qui fit son succès.

Indigotier astral  de l'Himalaya - jardin des plantes de Lauris


.............................................................................................................................
Principale source : Wikipedia 
Voir aussi les sources citées dans l'article sur les pigments au Moyen-Age sur mon blog "Les Dits de Fardoise" ICI 
Bel article de fond sur la technique : http://pigments-historiques.blogspot.fr/

NOTES …........................................................................................................... 
(1)triangle compris entre Toulouse, Albi et Carcassonne citation de :  
http://archives.tarn.fr/index.php?id=2706 
(2) L'usage de l'urine dans la teinture semblait répandu, voir l'article sur la maurelle ICI 
(3) par exemple dans la Somme avec Anne et Jean-François Mortier, qui tentent de retrouver le bleu d'Amiens. Henri et Denise Lambert, dans le Gers et le Bleu de Lectoure. 
http://www.boutique.bleu-de-lectoure.com/

Mais aussi, dans la région PACA : le jardin des plantes tinctoriales de Lauris ICI
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire