vendredi 15 mai 2015

Le carmin - le rouge kermès - la cochenille

La pourpre a été dès l'Antiquité la couleur associée au pouvoir. Elle était extraite de coquillages le murex et le purpura, et elle est si précieuse que des contrefaçons et des substituts lui sont préférés. Elle disparait après la chute de Byzance en 1463.
C'est un autre animal qui va fournir le rouge du Moyen-Age, ou plutôt les rouges, du carmin au vermillon en passant par le cramoisi, l'écarlate... La cochenille du chêne Kermès, Kermes vermilio, petit ver.

 
Quercus coccifera Le Chêne des garrigues ou Chêne kermès Wikipedia

Le chêne Kermès est un petit arbre méditerranéen, qui pousse dans le sud de la France, en Espagne, ses feuilles sont très piquantes.  La cochenille est un parasite, de forme ronde, qui vit sur les tiges . Ramassée et séchée puis broyée pour en extraire le pigment. "La récolte, par matinée, était d'environ 1 kg de “graines”, de quoi produire 10 à 15 g de pigment pur." Wikipedia

Cet insecte qui est la hantise des jardiniers - il est très difficile de s'en débarrasser - a coloré les draps précieux et les enluminures du monde médiéval. Jusqu'à la découverte du Nouveau Monde et l'arrivée de la cochenille du cactus- Dactylopius coccus, dont le pouvoir colorant est supérieur et le coût moins élevé.

Wikipedia

La cochenille du nopal, est récoltée de deux manières, soit par infection de cactus existant puis récoltée à la main ; soit par l'implantation de petits paniers, les nids zatopèques. La teinture est extraite des femelles et les couleurs vont de l'orangé au pourpre profond. Les insectes doivent être tués, par immersion, avant d'être séchés. "Il faut environ 70 000 insectes pour produire une livre de teinture de cochenille." Wikipedia

Il est possible de se procurer aujourd'hui le carmin issu de la cochenille du chêne Kermès, notamment ici :

Conservatoire des plantes tinctoriales de Lauris

1 commentaire:

  1. Report du seul commentaire que j'ai reporté depuis la première publication de cet article sur mon blog "Entre Toiles et Papiers" :
    Triskèle http://triskele.eklablog.com/
    "Bonjour Fardoise, ah oui la pourpre impériale de Byzance!
    Merci pour cet article très intéressant, je me demande toujours comment les gens ont eu l'idée de faire de la couleur en écrasant des insectes. Belle journée, bises."

    Les autres commentaires ont disparu, et notamment ceux particulièrement vindicatifs de Madame Ubaud que j'avais eu le malheur de citer. Cet article ne lui doit plus rien.

    RépondreSupprimer